SantéLes pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapoter

Espace réservé aux sujets concernant la santé.
Règles du forum
IMPORTANT !!!


Ceci est un forum public, lieu d'échanges et de soutien. Les points de vue ou conseils qui y sont exprimés n'engagent que leurs auteurs et ne peuvent en aucun cas se substituer aux avis des professionnels de la santé. et nous vous invitons à toujours consulter un professionnel de la santé pour tout renseignement spécifique concernant une question de santé personnelle. Ne faites pas de demande de diagnostic, ni d'avis medical. Servez-vous de ce lieu pour parler de vos expériences, mais pas pour une prescription. Les échanges que vous lirez ne peuvent pas être considérés comme des avis médicaux.
Avatar du membre
doctorfabz
Eléphant de Carmélide
Eléphant de Carmélide
Messages : 1645
Enregistré le : sam. 12 nov. 2011, 23:55
Ecigarette (s) utilisée (s) : PROVARI MINI
PYREX TANK ONLY

E-Volutes Addict
////In Mykmel We Trust!\\\\
Genre : Homme
Âge : 45

Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapoter

Message par doctorfabz » mer. 16 nov. 2011, 17:20

Je me propose de vous indiquer clairement pourquoi votre pharmacien ne pourra plus jamais vous proposer d'e-cig. Pharmacien et nouveau vapoteur depuis quelques jours, ce forum m'a clairement aidé à faire le tour de la question, et je suis en mesure de vous indiquer ce qui est un obstacle certain à la vapote officinale !

D'abord, la nicotine : il n'est pas médical de travailler sur des posologies imprécises : concentration et posologies doivent être titrées de manière rigoureuse : voilà qui élimine tous les conditionnement multidoses (flacons). Une approche plus médicale impose de travailler en cartouches parfaitement titrées. Pour rentrer dans une telle démarche, les marchands d'e-liquides devraient proposer un dossier auprès de l'afssaps assurant de leurs bonnes pratiques de fabrication. C'est contraignant, et nécessite des process de l'industrie pharmaceutique : tout simplement irréalisable.

Le matériel de vaporisation : là encore, pour prétendre au statut de dispositif médical, les fabricants doivent présenter un dossier béton totalement incompatible avec nos joujous : un atomiseur qui chauffe, qui brule parfois les cartouches, etc, ne passerait jamais. Il devrait encore subir la materio-vigilance, qui pourrait le mettre hors-circuit à la moindre défaillance. Des appareils type lecteurs de glycémie sont soumis à cette surveillance...

Pour résumer, l'entrée dans le circuit de distribution impose du matériel parfaitement normé. C'est totalement incompatible avec le côté "bidouille" de nos appareils et le côté "tambouille" de nos e-liquides. Il y a quelques temps, le matériel epure avait tenté une perçée dans les officines, on proposant un système à cartouche (voir premier point) et en s'appuyant sur le réseau d'un fabricant de thermomètres électroniques reconnus. Cela ne suffit pas à l'Afssaps particulièrement exigeante, et c'est heureux.

Ainsi, le côté geek, bidouille, tambouille du matériel à vapoter échappe à la rigueur nécessaire à la démarche médicale. Voilà la très simple raison de sa disparition du circuit officinal. Pour autant, il est évident que c'est bien cet aspect presque folklorique qui permet de recruter de nouveaux candidats au sevrage tabagique. La pratique du vapotage permet ainsi certainement d'atteindre l'objectif de sevrage chez un certain profil de patients, vous en êtes tous ici témoin. Voilà pourquoi un bon professionnel de santé ne devrait pas écarter le vapotage de l’arsenal thérapeutique pour les patients qui pourraient être réceptifs. Je commence pour ma part à indiquer ce forum auprès des clients qui m'interpellent sur le sujet de l'e-cig, tout en fêtant ma première semaine sans cet odieux chameau qui me polluait depuis 17 ans...

Bien à vous
Image

Avatar du membre
soheil34
Provençal le Gaulois
Provençal le Gaulois
Messages : 4969
Enregistré le : ven. 5 déc. 2008, 19:04
Ecigarette (s) utilisée (s) : Provari - Megalodon SS - Galiléo - Lavatube
Localisation : Toulouse
Genre : Homme
Âge : 51

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par soheil34 » mer. 16 nov. 2011, 17:35

Merci beaucoup Doctorfabz pour ces explications. Un regard de professionnel qui éclairent nos lanternes est le bienvenu.

Ma question est la suivante, j'ai ma tite réponse, mais je veux votre avis svp :

Si une société se plie a toutes les engeances que vous avez énumérées, cartouche unidose, un vaporisateur béton, tant dans sa partie conception que dans la partie technologique, avec toutes les normes etc...( on imagine hein ;) ), est ce que vous pensez que si ce fabricant/distributeur passe tous les test haut la main, l'afssaps va autoriser la vente ??

je crains que pour protéger les industries pharmaceutiques et l’énorme marché de sevrage, ils vont encore trouver une excuse...hélas.

je vous souhaite la bienvenue dans ce forum, et bonne chance pour votre sevrage .
Image

Avatar du membre
fran
Sanglier de Cornouailles
Sanglier de Cornouailles
Messages : 17933
Enregistré le : jeu. 16 avr. 2009, 18:30
Ecigarette (s) utilisée (s) : vamo v3 v6
nautilus
Localisation : bouches du Rhône
Genre : Femme

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par fran » mer. 16 nov. 2011, 17:46

pour ma part je préfére que l'ecig ne soit pas considérée comme un moyen de sevrage car le coût du vapotage serait certainement révisé à la hausse pas forcément pour préserver notre santé et pas seulement sur le tarif des eliquides
Image

Avatar du membre
soheil34
Provençal le Gaulois
Provençal le Gaulois
Messages : 4969
Enregistré le : ven. 5 déc. 2008, 19:04
Ecigarette (s) utilisée (s) : Provari - Megalodon SS - Galiléo - Lavatube
Localisation : Toulouse
Genre : Homme
Âge : 51

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par soheil34 » mer. 16 nov. 2011, 17:52

Fran le prix c'est secondaire, si on considère que la priorité est d’arrêter de fumer et de préserver notre santé. Ensuite, vu qu'il ya pas de monopole sur ce marché ( les usines chinoises vont pas disparaitre du jour au lendemain ), le cout augmentera peut etre, mais va pas etre a la hauteur des patchs et autre produits de sevrage...tout cela bien entendu, c'est dans nos reves pour le moment, les poules auront les dents longues comme les castors, avant que l'afssaps délivre une AMM a ce produit loll
Image

Avatar du membre
Johan
Semi-Croustillant
Semi-Croustillant
Messages : 464
Enregistré le : lun. 16 mai 2011, 14:42
Ecigarette (s) utilisée (s) : En dévape depuis le 01/05/2014
Après les taffes au goudron, puis les taffes électroniques, suivies des taffes sans nicotine, je suis maintenant au vélotaf.
En 2017 toujours en dévape, bonne année à tous.
Localisation : AMIENS
Genre : Homme
Âge : 48

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par Johan » mer. 16 nov. 2011, 18:00

Si l'AFFSAPS délivre une AMM pour un produit, c'est qu'un labo aura investi une petite fortune dedans, cet investissement ne sera fait que si l'état s'engage à interdire toute la concurrence des produits hors AMM. Les usines chinoises fabriqueront toujours, sauf que tout cela sera re-packagé par un labo qui y apportera sa "caution scientifique". Les labos sont capables de faire des poules OGM avec les dents indiquées pour quelques millions/milliards d'€.
Donc le monopole on l'aura et les tarifs assortis aussi. Et s'en sera fini du vapotage.
Vivre heureux, vivre cachés...le plus longtemps possible.
"-- "
Johan
Image
Madiba a écrit :L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde.

Avatar du membre
doctorfabz
Eléphant de Carmélide
Eléphant de Carmélide
Messages : 1645
Enregistré le : sam. 12 nov. 2011, 23:55
Ecigarette (s) utilisée (s) : PROVARI MINI
PYREX TANK ONLY

E-Volutes Addict
////In Mykmel We Trust!\\\\
Genre : Homme
Âge : 45

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par doctorfabz » mer. 16 nov. 2011, 18:04

Si un laboratoire se soumettait à toutes ces contraintes, et relevait le défi, il y a aurait une ultime épreuve à relever : prouver l'innocuité de ses excipients. Il y a ainsi fort à parier que le panel des saveurs passe à la trappe. En revanche, certains excipients sont admis comme compatibles à l'inhalation et il pourrait être intéressant de se tourner du côté des spécialités utilisées dans les nébulisateurs. Une solution de mise en vaporisation pourrait se trouver du côté des dispositifs ultrasoniques qui produisent un "brouillard" . L'ecig tiendrait plus du narguilé qu'autre chose, mais c'est à mon sens un système qui pourrait trouver grâce aux yeux de l'affsaps, et surtout, permettrait d'utiliser de l'eau ppi. Bref, incompatible avec un usage nomade, et le serpent se mort la queue . Voilà pourquoi l'affsaps ne peut que donner cette réponse : on surveille, on tolère, mais on s'engage pas officiellement. Elle est également complètement dans son rôle en disant que l'ecig n'est pas un dispositif d'aide au sevrage tabagique : elle ne l'affirme pas pour embêter le monde, mais tout simplement parce qu'aucun matériel ni aucun eliquide n'a constitué de dossier pour obtenir une telle allégation. Pour ma part, le professionnel de santé ne peut qu'admettre que l'ecig donne des résultats dans le cadre d'un sevrage tabagique sur une durée qui est finalement assez courte. Je ne pourrai jamais m'engager sur son innocuité à long terme. C'est important de garder ça en tête, et peut être, d'imaginer un sevrage concomitant de l'ecig ?

Vivons heureux, vivons cachés, pourquoi pas ? En revanche, je pense qu'il est urgent de s’intéresser aux eliquides, car à 60°, il peut se passer beaucoup de choses du côté des additifs ...
Image

Avatar du membre
Johan
Semi-Croustillant
Semi-Croustillant
Messages : 464
Enregistré le : lun. 16 mai 2011, 14:42
Ecigarette (s) utilisée (s) : En dévape depuis le 01/05/2014
Après les taffes au goudron, puis les taffes électroniques, suivies des taffes sans nicotine, je suis maintenant au vélotaf.
En 2017 toujours en dévape, bonne année à tous.
Localisation : AMIENS
Genre : Homme
Âge : 48

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par Johan » mer. 16 nov. 2011, 18:13

OK allons-y :
Je suis adepte du DIY (incompatible AMM) :
  • PG = rien de signalé
  • VG = possible dégagement d’acroléine, beaucoup moins que lors de la combustion du tabac
  • Nicotine = chauffée à plusieurs centaines de degrés dans une clope
  • Rhum = je m’accommode de ses vapeurs
  • Arômes alimentaires = bien chauffé au four j'y ai survécu
Je ne suis pas contre des études approfondies et indépendantes de l'industrie, mais je serais bien le dernier à aller demander à des institutions et organisations corrompues de chercher à trouver une excuse pour réglementer ma vape. Car quand on cherche on trouve, il y a assez de malhonnêteté intellectuelle disponible pour ça.
"-- "
Johan
Image
Madiba a écrit :L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde.

Avatar du membre
soheil34
Provençal le Gaulois
Provençal le Gaulois
Messages : 4969
Enregistré le : ven. 5 déc. 2008, 19:04
Ecigarette (s) utilisée (s) : Provari - Megalodon SS - Galiléo - Lavatube
Localisation : Toulouse
Genre : Homme
Âge : 51

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par soheil34 » mer. 16 nov. 2011, 18:23

johan cette discussion on l'a eu maintes fois sur ce forum, meme nous, vapoteurs, on peut pas aujourd'hui affirmer que à long terme, et inhalé, les liquides soient complètement sans danger. Aligner 5 ingredients et conclure que finalement on s'en accommode bien et que tout va bien, c'est juste ouvrir la porte aux détracteurs de la cigarette électronique pour nous traiter d'inconscients.

Ce qu'on demande nous, et depuis longtemps, c'est justement une étude menée par l'afssaps, qui depuis 2008 nous dit : on est entrain de voir...

je crois que personne aujourd'hui, ne peut affirmer avec assurance, que inhaler nos liquides a long terme est sans danger, ni de dire que c'est dangereux...
Image

Avatar du membre
doctorfabz
Eléphant de Carmélide
Eléphant de Carmélide
Messages : 1645
Enregistré le : sam. 12 nov. 2011, 23:55
Ecigarette (s) utilisée (s) : PROVARI MINI
PYREX TANK ONLY

E-Volutes Addict
////In Mykmel We Trust!\\\\
Genre : Homme
Âge : 45

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par doctorfabz » mer. 16 nov. 2011, 18:34

Je suis assez d'accord avec ça. Le long terme nous est inconnu. C'est pour cette raison qu'il n'est peut être pas inutile de parler de sevrage tabagique à plus ou moins court terme, la vapote étant un outil de ce sevrage. Maintenant, vouloir être vapoteur chronique à vie, ben personne ne sait. La réponse à cette question ne viendra pas du ciel, comme ça. Il faudrait mettre en place une étude à très grande échelle, avec des critères très précis : matériel, eliquide, etc... Bref, personne ne la réalisera, et pour le coup, qui défend ses intérêts ? :D Beaucoup viennent ici pour en finir avec la clope, et rentrent dans l'univers de la vapote. Mais personne ne peut leur assurer de l'innocuité à long terme. Aussi, le bon sens voudrait que l'on soit de passage dans l'univers de la vapote... Chacun doit prendre ses responsabilités, et on voit bien que c'est dur, tant les éléments objectifs sont rares et incomplets. Ce n'est pas le poison qui tue, mais sa dose ...
Image

Avatar du membre
Zackes
Chevalier au Pancréas
Chevalier au Pancréas
Messages : 915
Enregistré le : sam. 14 mai 2011, 16:28
Localisation : Issy-les-Moulineaux (92)
Genre : Homme
Âge : 45

Re: Les pharmacies ne pourront jamais vous proposer de vapot

Message par Zackes » mer. 16 nov. 2011, 19:04

Soheil34, quand tu parle d’étude,
c'est celle qui consiste à faire des analyses aux utilisateurs (beaucoup étaient volontaire d’après ce que j'avais pu voir) ?
Ou bien des composants présents?

Parce que concernant le deuxième cas, je doute que cela puisse se faire un jour quand je prend l'exemple du redbull qui a était interdit car considéré comme dangereux et qui du jour en lendemain a était mis à en vente sans que l'état puisse faire quoi que ce soit mise à part faire "une étude" mais ça coûte beaucoup trop cher pour notre état... :?
Image
Total dépensé 1762.06€

Répondre

Retourner vers « Santé »